24/08/2010

Kouros

kouros [Desktop Resolution].JPG

En juillet 2009, dans le but de préparer la saison de lutte qui approchait, un nouveau bélier fut choisi dans les Ardennes françaises. Dans un lot d'une dizaine d'antenais et béliers, le FR 140122 80013 tapa dans l'oeil. Un beau type de Bleu du Maine, avec une tête très racée suivie d'un subtil mélange de développement et conformation viandeuse. Niveau origines : il s'avère que son grand-père n'est autre que ... Duc du Haumont : bon sang ne peut mentir !

tête kouros [Desktop Resolution].JPG

Son naisseur le garda jusque début septembre dans le but de le présenter au concours national français où, à l'issue d'une magnifique présentation, il sortit vainqueur de la série des antenais.

kouros série [Desktop Resolution].JPG
Exporté en Belgique, où on l'appelera Kouros, et présenté au concours de Bruxelles, il ramènera le premier ruban de champion national de l'élevage.
Titré au plus haut point aussi bien en France qu'en Belgique mais néanmoins décrié par certains, il n'aura de toute manière plus rien à prouver d'un point de vue strictement personnel. "Messieurs", au revoir, c'est à travers sa descendance qu'il sera désormais jugé ...
kouros belge [Desktop Resolution].JPG

20:55 Écrit par Elevage du Bolland dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

2009 ...

2009mai [Desktop Resolution].JPG

L'année 2009 vit la naissance de quelques bons agneaux(-elles), dans la lignée de la production de Duc du Haumont, dont plusieurs furent conservés pour la reproduction. De plus, l'élevage accueillit quelques moutons cédés par l'élevage de Blegny appartenant à Jean Lehane, petit-cousin qui cessait son activité. Des filles de brebis fréquemment titrées en concours mais néanmoins productives, telles Annie de Blegny (championne nationale - 9 portées/25 agneaux/22 élevés) ou encore Folie (championne à Alost et Battice), déménageaient donc de quelques kilomètres pour venir brouter l'herbe du village voisin.

2009 [Desktop Resolution].JPG

 

20:16 Écrit par Elevage du Bolland dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Duc du Haumont

Tête de DUC du Haumont [Desktop Resolution].jpgDuc restera donc à jamais le premier bélier de l'élevage. Tant mieux, car si ce n'est qu'un mouton, ce n'est certainement pas n'importe lequel !

 

Né en 2001 au Pays de Herve, chez Robert Cardols, l'un des premiers éleveurs de la race en Begique, dans une portée de 4 agneaux de la célèbre brebis Tornade du Haumont (8 portées - 20 agneaux), c'est après avoir fait le championnat des antenais au réputé concours de Battice, première manifestation de la race en Belgique dès 1983, qu'il prit la direction de la France vers l'élevage Rezette. Dans cet élevage professionnel, qui privilégie la conduite extensive de moutons de grand format dans les étendues des Ardennes françaises, il exprima tout son potentiel de reproducteur en apportant son grand gabarit et sa couleur bleue exemplaire. Ces qualités lui ont d'ailleurs permis de remporter plusieurs fois le concours de Sedan.

 Il sera ensuite racheté par Kurt Selleslagh où il essaimera également ses gènes de manière significative. C'est de là qu'il reviendra dans sa région d'origine, bouclant le périple d'une carrière dont peu de moutons pourraient s'enorgueillir, pour donner naissance à ses derniers descendants directs.

Dès lors, il ne faut pas avoir peur de considérer Duc comme un bélier qui a marqué la race. Pour preuve, on retrouve son sang dans une multitude d'élevages, que ce soit en Belgique, mais aussi en France et aux Pays-Bas. Et à travers ceux-ci, Duc le grand toujours vivra !

au revoir duc [Desktop Resolution].JPG

 

19:35 Écrit par Elevage du Bolland dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

2008 ...

Les antenaises Bleu ayant séduit tant par leur prolificité que par leur facilité d'élevage, il fut décidé dès 2008 d'agrandir le cheptel par l'achat de nouvelles reproductrices. C'est dans le troupeau Chauvin, en Mayenne (berceau de la race) qu'elles furent sélectionnées parmi un lot d'épaisses femelles, très maternelles et présentées sous des laines d'excellente qualité. Et pour accoupler à ces belles dames, il fallait un bélier. Entraînant dans son sillage deux brebis de Kurt Selleslagh, l'heureux élu fut, le vieillissant mais toujours alerte, Duc du Haumont.

au bac blog.JPG

18:55 Écrit par Elevage du Bolland dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |